Travaux dans sa maison

L'Éclairage extérieur

L'éclairage extérieur présente plusieurs utilités :

  • il facilite le déplacement ou le travail dans les chemins et zones qu'il éclaire dés que le soir approche,
  • il améliore la sécurité, ou du moins le sentiment de sécurité en dissuadant les éventuels cambrioleurs,
  • il participe à la mise en valeur de l'architecture (lumière rasante, ombre...).


On aura intérêt à prévoir dés le début de la construction les canalisations et points de fixation des luminaires, des détecteurs d'approche et des interrupteurs.

Exemples de zones à éclairer :

  • sonnette électrique,
  • plaque indiquant les noms des propriétaires,
  • allées et chemins piétonniers,
  • aires de stationnement,
  • abris,
  • porte d'entrée,
  • aires de jeux, de pique-nique,
  • terrasses,
  • remises et appentis,
  • balcons et loggias,
  • piscine et bassin.

Plusieurs types de luminaires peuvent être utilisés :

  • projecteurs situés en hauteur et couvrant une large zone,
  • lampadaires, éventuellement décoratifs,
  • bornes lumineuses placées au ras du sol et balisant un chemin,
  • simple hublot fixé au mur ou au plafond d'un endroit couvert,
  • lampes dissimulées et procurant un éclairage indirect,
  • dalles lumineuses (sentier, terrasse),
  • balises de marches d'escalier.

Un projecteur puissant, même placé très haut, est généralement éblouissant, ce qui peut être un avantage quand il permet aux habitants de surveiller les approches de leur habitation.

Dans les autres cas il faut s'arranger pour que l'intensité de la source lumineuse soit faible ou que la lumière soit indirecte. L'appareillage doit être choisi de bonne qualité, étanche et résistant aux chocs, capable de supporter largement la puissance de l'ampoule qu'il abrite. Il doit être fixé solidement sans risquer de se détacher par grand vent ou de se dérégler.

La commande de l'éclairage peut être :

  • permanente (éclairage peu puissant d'un bouton de sonnette, veilleuse, bornes lumineuses)
  • automatique dés que le soir tombe, à l'aide d'une cellule photo-électrique,
  • automatique par détection de mouvement,
  • manuelle, par "tout ou rien",
  • temporisée à l'aide d'une minuterie.


Il est souhaitable d'installer un voyant à l'intérieur de l'habitation pour signaler le fonctionnement de l'éclairage extérieur.

Les détecteurs d'approche à infrarouges sont sensibles aux variations rapides de température dans la zone qu'ils surveillent, généralement sur deux secteurs assez larges (120°), l'un proche et l'autre un peu plus éloigné. La distance maximum de détection d'un être humain est de l'ordre de 10 mètres. Deux boutons ou vis de réglages permettent de choisir le niveau d'obscurité à partir duquel le détecteur fonctionne et la durée de fonctionnement après détection d'un mouvement (entre quelques secondes et quelques minutes). Il est préférable de choisir du matériel de bonne qualité, plus fiable, plus résistant et plus sensible.

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Électricité"

  1. 21 Sept. 2016Comment trouver un électritien de remplacement en plein chantier ?1196 aff.
  2. 12 Nov. 2009Les tableaux1829 aff.
  3. 11 Nov. 2009L'Installation électrique1628 aff.
  4. 19 Août 2009Les Raccordements1599 aff.
  5. 15 Mars 2009Téléphone, télévision, réseau1484 aff.
  6. 4 Juil. 2008Les Circuits électriques1491 aff.
  7. 15 Juin 2008L'Appareillage électrique1618 aff.